ATTENTION
- le 24 et le 31 décembre 2017 le château fermera ses portes à 16h15 (dernier accès à 15h15)
- le lundi 8 janvier 2018 le château sera fermé toute la journée

La façade Sud

La vue depuis le miroir d'eau est certainement la plus connue du château d'Azay. Honoré de Balzac a dit qu'il était comme « un diamant taillé à facettes serti par l'Indre ». 

De ce point de vue, le château dévoile la silhouette voulue par Gilles Berthelot : à la fois demeure moderne, avec ses grandes baies et ses hautes lucarnes, et imposante, avec ses mâchicoulis, réminiscence des chemins de ronde des forteresses médiévales. Le château doit cependant sa belle unité stylistique aux travaux des Biencourt, qui, au XIXème siècle, ont achevé l'aile en lui adjoignant une tour en encorbellement.

 

Jean Charles Chaufour, Azay-le-Rideau, album de photographies, vers 1900, BnF/GALLICA (lien)

 

Le miroir d'eau

Le miroir d'eau, si célèbre, est en partie une invention du XXème siècle. Au siècle précédent, une terrasse longeait l'aile sud. Ce n'est qu'un 1950 que le bras de la rivière a été élargi de façon à ce que l'eau borde les fondations du château : ces travaux ont eu pour conséquence de ralentir le courant : depuis, le château se reflète dans un miroir d'eau. 

> Découvrir le parc

 

La tour d'angle

Cette tour d'angle en encorbellement date de 1856. Précédemment, les Biencourt avaient bâti ici une tourelle « troubadour », à la silhouette gothique, et un petit pavillon chinois, reflet des modes de l'époque. Cette nouvelle tourelle unifie l'aspect du château, qui, par ces travaux du XIXème siècle, devient l'exemple parfait de l'architecture renaissance. 

 

Château d'Azay-le-Rideau vers le 2ème quart du XIXème siècle

Les mâchicoulis / le chemin de ronde

Juste au-dessous de la haute toiture, les mâchicoulis sur console forment un chemin de ronde. Sans utilité militaire, il ne s'agit que d'un élément architectural symbolique qui inscrit le château de Gilles Berthelot dans la continuité des forteresses françaises, et donc d'une certaine représentation du pouvoir. 

La grande lucarne

Avec sa haute silhouette et son décor ornemental, la grande lucarne est caractéristique de la Renaissance française. Sa structure est héritée de l'architecture gothique, tandis que le décor qui l'orne témoigne du goût antiquisant venu d'Italie.

 

 

> En savoir plus sur la façade Nord

> Découvrir le salon Biencourt

> Découvrir la chambre " Renaissance "

> Découvrir l'histoire du monument