ATTENTION
- le 24 et le 31 décembre 2017 le château fermera ses portes à 16h15 (dernier accès à 15h15)
- le lundi 8 janvier 2018 le château sera fermé toute la journée

La façade Nord

La façade Nord, la première que l'on découvre en arrivant au château est considérée comme un chef-d'œuvre de l'architecture et de la sculpture de la première Renaissance française. 

 

Représentative de la transition qui s'opère dans les arts au début du XVIe siècle, elle mêle habilement tradition française héritée du gothique et innovations venues d'Italie.

Le plan

Le plan en L du château d'Azay a de quoi surprendre le visiteur par sa dissymétrie. Il est fort probable que Gilles Berthelot avait projeté une aile supplémentaire de façon à former un plan en U, symétrique et régulier, conformément aux conceptions italiennes. Sa fuite en 1527 ne lui a pas donné le temps de poursuivre son projet.

Selon F. et Y. Pauwels-Lemerle dans L'architecture à la renaissance, p. 76 : « Azay avait sans doute été prévu avec un plan en U, si l'on restitue l'aile gauche, qui ne fut jamais réalisée, la régularité du parti devient évidente, et la majestueuse travée qui abrite l'escalier est alors parfaitement centrée ».

 

Plan du château d'Azay-le-Rideau (1906).

 

L'escalier

L'escalier à rampe droite, au centre du corps de logis, est l'élément le plus novateur du château d'Azay et témoigne de l'importance prises par les influences italiennes. Traditionnellement, les châteaux français sont pourvus d'escaliers à vis, hors d'œuvre, dont le plus célèbre est celui de Blois. L'escalier rampe sur rampe, traversant tout le corps de logis apparaît au début du XVIème siècle : celui d'Azay est l'un des plus anciens conservés.

 

Escalier du château d'Azay-le-Rideau / Coupe sur le grand escalier ( 1906). 

L'adoption de ce parti pris architectural n'est pas sans poser des problèmes d'adaptation : comme l'escalier traverse tout le corps de bâtiment, les paliers de repos se trouvent à des niveaux intermédiaires, ce qui casse l'alignement des ouvertures en façade. Ainsi isolé, l'escalier est monumentalisé par son riche décor et ses baies largement ouvertes.

 

Le décor sculpté

Tout comme l'architecture, le décor sculpté mêle traditions ornementales françaises et italiennes. On y distingue de nombreux éléments inspirés par l'antiquité : pilastres, rinceaux végétaux, putti, coquilles, médailles. Ce superbe décor sculpté se poursuit à l'intérieur.

  

Château d'Azay-le-Rideau, façade sur cour, façade du grand escalier, détails de sculpture avant et après restauration

 
La finesse de l'exécution est due au talent des artisans qui ont travaillé sur le chantier d'Azay, mais également à la qualité de la pierre locale, le tuffeau, un calcaire tendre et facile à sculpter.

 

> Découvrir l'histoire du monument

> En savoir plus sur le chantier de restauration